Coach Zack Mwekassa: »Ne restez pas là, à genoux, subissant les douleurs d’un deuil perpétuel. »

« Sangloter amèrement devant une porte fermée ne l’ouvrira pas. Pleurer à chaude larmes pour qu’elle s’ouvre une dernière fois ne la bougera pas d’un seul centimètre. Les portes n’ont pas des sentiments. Elles ne connaissent pas le language d’émotions. Chavirer dans la pitié de soi est un remède inefficace, en amont d’un brèf soulagement elle ne fera qu’obscurcir votre vision.

Pleurer n’a aucun effet sur ce qui est décédé. Lacher ses écluses ne ramènera pas une opportunité ratée.

Inutile de sangloter pour une situation sans vie, une relations morte, un bonheur enseveli, c’est fini, ils sont parti et ne le ressusciteront pas une seule seconde.

Les portes de la vie sont mystérieusement conçus, elles ne comprennent pas le language émotionnel, elles s’ouvrent quand elles veulent et quelquesfois se ferment pour toujours.

Ne restez pas là, à genoux, subissant les douleurs d’un deuil perpétuel.
Levez vous et dépoussiérez votre esprit, vous avez encore des monuments à bâtir, des réunions à tenir, des forteresses à conquérir. »

Suivez le Coach Zack Mwekassa sur Facebook ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.