Au cours de ces dernières années, l’Afrique a enregistré une solide croissance économique à la suite de l’expansion de ces marchés intérieurs entraînés par une classe moyenne en plein essor, l’amélioration du climat des affaires, l’amélioration de la gestion macroéconomique, les cours favorables des matières premières, l’urbanisation rapide et l’augmentation des investissements publics.

Plusieurs de ces facteurs continuent de stimuler la croissance, mais un manque persistant d’industrialisation constitue un obstacle pour les économies Africaines qui restent largement tributaires de secteurs tels que l’agriculture et les produits non transformés qui ajoutent relativement peu de valeur. En moyenne, l’industrie génère 700 USD du produit intérieur

brut (PIB) par habitant en Afrique, soit moins d’un tiers du rendement en Amérique latine (2 500 USD du PIB par habitant) et à peine un cinquième de celui de l’Asie de l’Est (3 400 USD du PIB par habitant). Le PIB dans le secteur de l’industrie a une incidence sur le PIB global, dans la mesure où la productivité industrielle tire la productivité dans d’autres… Téléchargez le documents ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.